Structuration des filières touristiques vélo et gastromomie en Wallonie picarde (« Véga Wapi »)

21/11/2019

Informations

Tourisme
Agence intercommunale de développement Ideta
  • 2015_BP_tourisme_Velo_WAPI.jpg

    Ideta, le porteur de projet, est une agence intercommunale spécialisée dans le tourisme ; elle est également Maison du tourisme depuis vingt ans. Les domaines d'action sont donc l'aménagement du territoire, mais aussi la promotion à destination des touristes.

    La Wallonie picarde étant un territoire rural, l'agence a commencé à réfléchir il y a six ans au développement du maillage vélo, un secteur qui a le vent en poupe et qui est bien adapté aux territoires ruraux. D'autre part, la région est frontalière avec la Flandre, très dynamique dans ce secteur.

    Le vélo est une activité susceptible de générer une activité économique importante : une journée de vélo peut représenter 10 à 15 €, un séjour jusqu'à 60 ou 70 € par personne et par jour (café, repas, nuit). Pour Ideta, l'intérêt du vélo est qu'il génère des retombées économiques diffuses, déjà réparties sur le territoire ; le cycliste est itinérant et répartit donc ses dépenses. De plus, ces dernières sont souvent effectuées dans des zones très rurales. Les principales retombées économiques concernent l'Horeca, les brasseurs et les producteurs locaux.

    La configuration géographique de la Wallonie picarde, relativement plate, a été une autre opportunité. L'agence a donc profité d'une étude du Centre d'ingénierie touristique de Wallonie (CITW) : l'étude concluait que le développement de « point-nœuds » était une bonne chose étant donnée la configuration géographique de la région.
     
    Deux réseaux de points-nœuds existaient déjà en Wallonie (cantons de l'Est et Famenne). Le réseau de Wallonie picarde est de plus interconnecté au réseau flamand, et bientôt à la France qui développe aussi un réseau similaire (départements du Nord et du Pas-de-Calais).

    Publics cibles :

    Tous les publics sont visés, chacun pouvant faire son propre itinéraire : petites balades en famille, balades plus longues à la journée (une soixantaine de km), ou véritables séjours de cyclotourisme (jusqu'à 2 000 km avec la liaison en Flandre).

    L'agence vise les habitants de la région aussi bien que les touristes en hébergements. Géographiquement, la clientèle est wallonne et flamande, ces derniers étant très adeptes du système de « points-nœuds ».

    Ce public très large est renforcé éventuellement par des usagers cyclistes quotidiens puisque le réseau est lié aux gares et aux zones d'activités. Les cyclosportifs et les vététistes peuvent également l'utiliser pour se rendre sur les pistes.

    Partenaires :

    Les 23 communes de la région participent au projet (services tourisme, mobilité, bourgmestres…), ainsi que les organismes locaux y ayant un intérêt (SNCB, clubs de cyclo…).

  • Une étude de faisabilité a été effectuée (hors budget PDR).

    Un réseau de 1 600 km de piste a été créé et aménagé : définition des tracés, validation sur le terrain, repérage des tronçons, mission de construction et de pose des 7 500 balises.

    Plusieurs actions promotionnelles ont été menées :

    • création d'un site internet (www.wapinature.be) qui rassemble toute l'offre d'itinérance douce (vélo, randonnés pédestres et équestres) avec des fiches balades ;
    • création de la newsletter Wapinews avec une balade intégrée à chaque parution ;
    • édition de deux cartes papier et de topoguides qui sont en vente sur le site et dans un réseau de distributeurs ;
    • participation à des salons spécialisés ;
    • partenariat avec le Beau vélo de RAVel ;
    • objets de marchandising pour diffuser sur les salons (pinces de bas de pantalon, autocollants pour les vélos…) ;
    • mise en place de la charte d'accueil « bienvenu-vélo » pour donner un signe de qualité ;
    • reportage photo ;
    • fête « Wapi à vélo » à Tournai avec organisation d'une balade à vélo.

    En parallèle, des actions de promotion de la gastronomie ont été mises en place avec « L'art dans l'assiette » : un artiste est associé à un restaurateur et présente ses œuvres dans son restaurant. Aujourd'hui, l'événement est repris par la ville de Tournai.

  • L'objectif économique est le principal : l'agence veut développer une nouvelle activité au bénéfice du territoire, avec une forte diffusion dans les communes et les petits villages.

    Un deuxième objectif est d'aider à la cohésion du territoire : le réseau permettra une concrétisation physique de la Wallonie picarde.

    Enfin, un dernier objectif est l'amélioration du cade de vie des habitants, avec des impacts souhaités en termes de santé, de mobilité, de sport…

  • Pour l'instant, il n'y a pas de chiffres disponibles (la mise en place définitive aura lieu en mars 2015). Mais la dynamisation des opérateurs au niveau local est perceptible, comme celle des citoyens et du monde du vélo.

    Le balisage créé (inspiré du modèle flamand) est applicable à l'ensemble de la Wallonie et validé par la Région. Il sera le balisage de référence pour les nouveaux réseaux.

    Les impacts attendus sont importants : sur l'activité économique du territoire, mais aussi sur la santé, la qualité de vie et l'environnement. Enfin, le projet permettra à la Wallonie d'être bien placée sur la carte des destinations vélo.

  • Le budget total du projet est de 784 000 € (dont 315 000 € pour le personnel).
    La prise en charge est de 40% pour le Feader, de 40% pour le Commissariat général au tourisme et de 20% pour l'agence Ideta.

  • Il y a eu divers imprévus pendant les travaux sur le terrain et quelques problèmes de matériel (balises renversées par des tracteurs, ou taguées).
    Mais surtout, le temps de mise en œuvre a été sous-estimé, ce qui a causé des retards. La difficulté était de créer 1 600 km de piste en une seule fois. L'agence reconnaît avoir été trop optimiste pour les délais.

    Aspect innovant :

    Il s'agit du plus gros projet de réseau de « points-nœuds » à l'échelle wallonne. Le site internet aussi est innovant et Ideta compte y mettre en place des itinéraires thématiques.

     
    Aspect transférable :

    Le projet est tout à fait transférable : d'autres régions wallonnes (Botte du Hainaut, Brabant wallon) y réfléchissent d'ailleurs et consultent Ideta.
    L'agence envisage d'autre part une réflexion à l'échelle wallonne sur une « coordination vélo ». Le potentiel du secteur est très important, le développement du vélo électrique y participant aussi.

  • Dans le but de générer une activité économique importante et des retombées diffuses sur tout le territoire, l'agence intercommunale de développement Ideta de Wallonie picarde a mis en place 1 600 km de pistes cyclables organisées en réseau de « points-nœuds ».

  • Personne de contact : Céline Thomas, responsable marketing à l'agence Ideta.
    Tél : +32 69 78 98 19
    E-Mail : thomas@Ideta.be, dvt@ideta.be
    Site web du projet : www.wapinature.be
    Site web du porteur de projet : www.ideta.be

  • 515193_201501_bp_wapi_velo.pdf