Etude sur la diversification agricole et énergie verte

10/04/2020

Informations

Agriculture, Forêt
GAL du Pays des Tiges et Chavées
  • Le territoire du Groupe d'action locale (GAL) du pays des Tiges et Chavées couvre les Communes rurales périurbaines d'Assesse, de Gesves et d'Ohey. Dans le cadre d'un projet de diversification rurale, le GAL a publié un rapport qui analyse différentes pistes allant dans ce sens.

    Le projet dans lequel s'inscrit le rapport, Diversification agricole et énergie verte, est une étude dont le but est d'analyser les possibilités de développer des énergies alternatives dans le cadre d'un renouvellement des pratiques agricoles. Cette diversification touche les domaines alimentaire, énergétique et de la bio-construction. Dans un second temps, le projet vise à mettre en place les structures adaptées qui permettront de développer les nouvelles filières de production, de transformation et de commercialisation.

    Le rapport sur la diversification agricole, publié fin mai 2010, se situe au cœur du projet. Il a été confié par le GAL au Département agri-développement du Centre d'économie rurale (CER).

  • L'analyse de la première phase intègre, entre autres :
    - les aspects techniques liés à la production, à la transformation et à la commercialisation des diverses spéculations à identifier (dont le colza, le chanvre, le maïs et la betterave) tant du point de vue de l'offre que de la demande,
    - la question liée à la pertinence du territoire GAL, en termes de superficie, de qualité du sol, du nombre minimum d'agriculteurs prêts à s'investir dans ce ou ces créneaux, et ce dans le cadre de l'analyse de la faisabilité et de la rentabilité économique des différentes pistes étudiées,
    - l'analyse juridique de la ou des structures (coopérative) à mettre en place, des systèmes de contrats et de la fiscalité qui en découle,
    - l'analyse des investissements à mettre en œuvre et des régimes d'aides dans et hors LEADER
    - mais aussi les effets positifs ou au contraire négatifs d'une telle diversification locale du point de vue du développement durable au niveau mondial, en particulier du point de vue de la production alimentaire, de l'environnement et de la biodiversité.

    Des résultats de cette première phase découle la seconde phase concentrée sur :
    - la mise en place de la structure juridique nécessaire pour la nouvelle filière identifiée,
    - l'acquisition de tout ou partie des investissements nécessaires au développement de cette nouvelle filière
    - la communication envers le grand public.

  • L'objectif du rapport est de définir les outils directement utilisables par les agriculteurs actifs sur le territoire du GAL. Il est la première phase de l'étude et vise à cerner le potentiel et les possibilités de mise en place d'une telle diversification.
    Cette étude a été prévue en deux phases :
    - Phase 1 : potentiel de diversification et choix des possibilités à mettre en œuvre : présentation des résultats sous forme d'un rapport,
    - Phase 2 : mise en œuvre des possibilités de diversification identifiées dans le rapport à partir d'août 2010.

    Le projet a pour but :
    - d'analyser la faisabilité de diverses pistes de diversification agricole en lien avec la production, la transformation et la commercialisation de nouvelles spéculations destinées à être valorisées sur le plan alimentaire, énergétique et de la bio-construction.
    - de doter le territoire des moyens nécessaires pour mettre en place une nouvelle filière de production, de transformation et de commercialisation, dans l'hypothèse où les résultats attendus de la phase 1 sont suffisamment probants.

  • Au terme de cette première phase, il est apparu qu'il était possible d'envisager deux possibilités de diversification sur le territoire : la production d'huile de colza utilisable en cogénération (production simultanée d'électricité et de chaleur) et la production de chanvre en cherchant à valoriser tous les produits de la plante (fibres, chènevottes, graines). Cinq agriculteurs du territoire ont ainsi consacré 10 ha de terre à la culture de chanvre en 2010.

    D'autres pistes telles que la production d'agrocombustibles ou la vente directe sont apparues intéressantes mais difficilement applicables dès maintenant. Elles feront néanmoins l'objet d'un suivi.

    Un voyage d'étude a été réalisé en prolongation de la première phase démontrant que la production de fibres de chanvre pouvait être envisagée moyennant un investissement nettement plus faible que celui annoncé en général. Ces fibres peuvent être valorisées dans de nombreux domaines mais il semblerait que l'utilisation en isolation soit la plus concrète pour l'instant.

    Enfin, le GAL utilisera le rapport en lien avec d'autres projets concernant le secteur agricole de façon indirect, notamment dans les domaines de l'environnement et du tourisme.

  • Union Européenne 57.600€
    Région wallonne 57.600€
    Local 0€
    Autres sources de financement 12.800€

  • La première étape de l'étude a été de réaliser une enquête auprès des agriculteurs avec pour objectif de déterminer leur souhait par rapport à cette étude. Cette enquête a montré que de nombreux d'entre eux ont déjà adopté des diversifications agricoles avec plus ou moins de succès.
    En outre, les contacts établis ont mis en évidence un certain agacement par rapport aux nombreuses études auxquelles les agriculteurs ont consacré du temps et pour lesquelles ils n'ont obtenu aucun retour. Il s'agissait donc de trouver rapidement des possibilités concrètes de diversification dans lesquelles ils pouvaient s'investir rapidement. Néanmoins, l'enquête a montré que les exploitants n'étaient pas prêts à réaliser des investissements sans garantie de récupérer la somme avancée.

    Enfin, il pourra être intéressant de faire le lien entre la fiche-projet agricole et les fiches « environnement et tourisme » déjà en place au niveau du GAL impliquant toutes deux le monde agricole de façon indirecte. Dans le même ordre d'idée, un lien pourrait être établi avec la fiche-projet « jardin solidaires et conservatoires ».

  • Dans le but d'encourager la diversification agricole, le GAL du Pays des Tiges et Chavées a initié un rapport qui s'intègre dans le cadre plus large d'un projet intitulé Diversification agricole et énergie verte.

  • GAL Pays des Tiges et Chavées ASBL

    Rue de la Pichelotte, 9
    5340 Gesves
    Belgique

    Téléphone : 0032
    Courriel : tiges-chavees@reseau-pwdr.be
    Site web du projet : http://www.tiges-chavées.be

  • BP - Etude sur la diversification agricole et énergie verte.pdf